Votre navigateur ne supporte pas le javaScript
Accueil > Actualités > Vous savez vraiment ce que c’est le coaching, vous ?

Le coaching : c'est quoi ?

24 mai 2018

Le mot « coaching » fleurit à tout va notre société.
A tel point qu’on le côtoie sans vraiment même savoir ce qu’il reflète réellement.
Je vous propose donc de clarifier ce terme au travers de questions et réflexions couramment entendues.

Le coaching, c’est pour ceux qui sont en difficulté ; ça les aide à les dépasser.

Oui, c’est vrai. Mais pas que.

Le coaching peut aussi s’appliquer à une personne ou une entreprise qui va bien, mais qui souhaite vivre un changement, être accompagnée pour atteindre un nouvel objectif.

 

Le coaching c’est une sorte de thérapie.

Le coaching n’est pas une thérapie. C’est un accompagnement, qui, contrairement à la thérapie, est tourné vers le futur ; il n’explore pas le passé pour dénouer des problématiques liées à l’enfance par exemple. C’est un accompagnement très pragmatique, qui repose sur le concret, sur des actions. De plus, le nombre de séances est beaucoup plus limité (cursus de 10 séances en général) par rapport à une thérapie.

 

Le coaching permet de mieux se connaître : c’est finalement comme une formation en développement personnel ?

Non, le coaching n’est pas une formation.

Par définition, une formation permet d’acquérir des compétences dont les objectifs ne sont pas vraiment personnalisés et surtout définis par le formateur lui-même.

Dans le coaching, il n’y a pas d’objectifs prédéterminés : c’est le travail du coach que de faire émerger précisément le réel objectif du coaché, puis d’amener celui-ci à trouver les moyens de l’atteindre. Le travail proposé permet entre autre au coaché de bien connaître ses besoins, ses drivers, ses points forts, ses talents, de travailler sur ses croyances, etc. En cela, on peut parler de développement personnel. Mais c’est lui qui part en exploration ; on ne lui livre pas les connaissances.

 

Le coaching t’apporte les réponses et les solutions pour atteindre ton objectif.

Oui, le coaching mène à cela.

Mais attention, le coach n’est pas un conseilleur. Ce n’est pas lui qui réfléchit à la place du coaché et lui dit ce qu’il doit faire.

Le coach offre un cadre de réflexion, il permet au coaché de partir à la découverte de lui-même pour mobiliser ses potentiels et trouver lui-même ses propres réponses et solutions.

 

Tout le monde peut bénéficier d’un coaching.

Tout le monde peut bénéficier d’un coaching. Mais d’abord et avant tout, il faut que le coaché soit lui-même demandeur, motivé, prêt à investir du temps, de l’énergie. Il faut qu’il soit prêt à être confronté au questionnement, à bouger ses lignes, à sortir de sa zone de confort. Et surtout qu’il perçoive les bénéfices de cet accompagnement au changement.

 

Est-ce qu’il existe différents types de coaching ?

En voici les principaux :

  • Coaching de vie : c’est l’accompagnement d’un particulier dans la définition et la réalisation de ses objectifs de vie.
  • Coaching d’équipe : c’est l’accompagnement d’une équipe et de son fonctionnement pour l’atteinte d’objectifs de performance.
  • Coaching de carrière : c’est l’accompagnement d’une personne confrontée à un nouveau regard sur sa vie professionnelle (décision importante, réorientation transition entre deux fonctions…).
  • Coaching exécutif : c’est un accompagnement destiné aux hauts dirigeants des organisations. Il se concentre sur l’aspect systémique du rôle du cadre, son impact personnel, ses habiletés de communication, sa pensée stratégique , sans oublier son équilibre personnel.

 

Est-ce que je dois faire une école pour être coach ?

Non…

Aujourd’hui encore, même si le coaching se professionnalise de plus en plus, il n’est pas obligatoire de se former.

Ces dernières années, le boom du coaching a notamment lancé sur la place nombre de cadres désireux de donner un nouveau souffle à leur carrière.

Mais sans formation, sont-ils consultants, donc dans le conseil, ou de vrais coachs qui donnent les moyens à leurs clients de devenir autonomes dans l’atteinte de leurs objectifs ?

Poser sa plaque comme coach, ce n’est pas compliqué ; avoir la véritable posture du coach, avoir une démarche professionnelle, une éthique de pratique, qui sécurisent son client, là, ça demande une vraie formation au sein d’une école reconnue pour sa qualité d’enseignement.

 

Les outils sont le point central de travail en coaching.

Les outils et process ont bien évidemment leur importance dans un coaching.

Ceci étant, la relation, l’écoute et le questionnement sont des fondamentaux de l’accompagnement. Le coach doit proposer un espace dans lequel la relation de confiance sera porteuse de développement.

Les outils, eux, ne sont qu’un vecteur et ne trouveront leur intérêt que si le coach a su poser le cadre de bon fonctionnement.

 

Alors, finalement, c’est quoi le coaching ?

Je vous propose l’explication de Valérie Moissonnier, vice-présidente de la Fédération Francophone de Coaching :

« Le coaching est une pratique millénaire fondée sur des principes simples :
– l’art du questionnement
– l’écoute active et la reformulation
– le feedback positif
– la prise de conscience
– la considération positive inconditionnelle.
Comme le souligne la Fédération francophone de coaching, « le coaching repose sur une alliance conçue pour accompagner une personne ou un groupe vers son meilleur niveau de réussite et d’épanouissement ». »

Agnès COUZINET